Frida

L’architecture au pays Haoussa

Home  |  Culture   |  L’architecture au pays Haoussa

L’architecture au pays Haoussa

Cette semaine Frida-54 vous emmène à la découverte du pays Haoussa et de son architecture très travaillée avec des motifs, des couleurs et un design riche en signification particulières.

ORIGINE

Les Haoussas sont un peuple du Sahel essentiellement établi au nord du Nigeria et dans le sud du Niger jusqu’au lac Tchad. D’importantes communautés se trouvent aussi au nord du Bénin, du Ghana et du Cameroun. La plupart des ethnies que nous rencontrons aujourd’hui au Cameroun viennent d’ailleurs, à la suite d’une migration parfois très ancienne et lointaine. Les Haoussa n’échappent pas à cette règle.

 

SYSTEME DE VIE

Les Haoussas ont un très grand sens communautaire et ceci influence naturellement leur système de vie et leurs méthodes d’habitat. Ils construisent alors des maisons où ils peuvent résider en larges groupes de personnes. Les Haoussas ont besoin de larges espaces pour la prière, les cérémonies de mariage et les rites funéraires, ceci contribue à un rapprochement entre eux.

La séparation des hommes et des femmes influencent également la construction de leurs maisons. Les maisons sont construites de manière à contenir autant d’épouses et d’enfants que possible et de permettre à chacun d’avoir de l’espace à l’air libre.

C’est une société qui respecte beaucoup les classes sociales et l’on peut deviner qui fait partie de la haute classe et qui fait partie d’une classe inférieure seulement en regardant les décorations sur les maisons.

LEUR ARCHITECTURE

Les constructions des murs sont appelées Tubali. Les murs en Tubali sont construits en utilisant des briques de terres séchées au soleil. Ils utilisent un sol en latérite qu’ils mélangent avec de l’eau et quand c’est bien sec, ils les disposent de manière verticale. Ces maisons ont très souvent de petites portes et fenêtres pour empêcher les mouches et les moustiques d’y pénétrer.

Les sols sont très souvent décorés par les femmes avec du THA. Le sol en latérite est mélangé à de la terre et disposé pour former un sol solide. Le sol est ensuite aspergé de gravier et aplatit avec un outil appelé Madabi. Tous les matériaux utilisés sont fabriqués localement.

La maison traditionnelle Haoussa est décorée en fonction de la classe sociale de celui qui y habite. Chez la famille Mallawa (qui est une grande famille de classe moyenne), les murs de la maison sont élevés très haut pour préserver l’intimité de ses habitants. Ce sont les sommets des murs qui sont généralement décorés avec des motifs à plusieurs formes. La décoration chez la famille Mallawa reste sobre afin de ne pas concurrencer celle du palais de  l’Emir. Chez la famille Zaria (qui est la famille royale), on retrouve un travail plus détaillé et des couleurs plus vives. Les motifs les plus utilisés pour les palais sont les parapluies, les éventails et des turbans qui symbolisent la richesse et la royauté. La décoration murale dans le palais est concentrée sur les murs et à la grande porte d’entrée du palais et est souvent constituée de charmes qui protègent la maison et ses habitants. Ces charmes ont des  formes qui sont un mélange de cercles et de triangles et s’appellent Talhatana.

Les décorations devant les maisons peuvent aussi être influencées par le statut social de la famille ou alors par L’Islam qui est la religion dominante chez ce peuple. Des symboles tel que le croissant de lune, la carafe d’eau, les formes d’une entrée de mosquée, les outils de travail du chef de la maison peuvent être retrouvées sur leurs murs.

Les couleurs sont également beaucoup utilisés par les Haoussas et chaque couleur a une signification particulière pour eux. La couleur blanche encore appelée Fari est utilisé pour symboliser les bonnes qualités et la joie et Farin Jini qui se traduit comme sang blanc démontre qu’une personne est aimée au sein de sa communauté. La couleur rouge peut être associée au mysticisme ou au pouvoir mais dans d’autres contextes elle peut aussi avoir des connotations négatives. D’autres couleurs comme le vert et le bleu symbolisent l’Islam et tout ce qui a trait à la religion. Le jaune ou la couleur or symbolisent la royauté.

Décoration murale avec des couleurs et des motifs

Depuis les années 1970, les maisons Haoussa traditionnelles décorées dans des villes comme Zinder (au Niger) ou Zaria, Kaduna, Kano (au Nigeria) deviennent une chose du passé. Comme c’est le cas partout ailleurs en Afrique, les maisons en ciment avec garage et air conditionné sont considérées comme le nouveau symbole de statut social. Avec l’avènement du ciment les anciennes méthodes de constructions sont également tombées dans l’oubli Il est intéressant de noter cependant que dans une quête pour réaffirmer ce sentiment de statut, les murs décorés font un retour dans des villes comme Niamey, capitale du Niger. Il serait intéressant de voir dans les années futures comment le style de ces maisons pourra être revisité par des architectes contemporains qui tiennent à préserver les valeurs basiques de ce peuple.

PREV

la Biennale des Métiers de l'Art et de la Création, révélation 4

NEXT

Frida-54 x Musée Quai Branly

WRITTEN BY:

LEAVE A COMMENT